Lettre d'information des nouveautés et promotions du 10/07/2020
  Bonjour, RDM Edition vous propose une sélection de ses nouveautés en CD musiques et DVD de la semaine.

Please find enclosed our latest new releases in CDs and DVDs RDM-Edition.



Déposez dès maintenant votre avis sur nos produits. Cette fonction est disponible via les fiches article.
 
 

CD MUSIQUE

RDM-Edition vous propose une sélection de ses dernières nouveautés en CD.

The best-selling new releases in CDs.


 
 
Afficher l'article
Ennio Morricone : Musiques de Films  
  La collection "Musique de Film" vous permet de découvrir les plus grands compositeurs du genre, et de revivre la magie des films à travers leurs musiques. Ce disque contient des bandes originales de films de Luciano Salce, composées par Ennio Morricone : Mission Ultra-Secrète (Il federale / The fascist) et La Cuccagna (La cuccagna / A Girl... and a Million). 12,94 €
6,47 €
 
 
Afficher l'article
Pour une poignée de dollars (A Fistful of Dollars)  
  Merveille des westerns spaghettis, "Pour une poignée de dollars", de Sergio Leone, raconte comment deux bandes rivales se disputent le contrôle d'une petite ville proche de la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, un conflit perturbé par l'arrivée d'un étranger incarné par Clint Eastwood. Ennio Morricone a composé pour ce film une musique qui colle parfaitement à l'action, la souligne et l'amplifie, pose une note sur chaque coup de feu, révèle une ambiance, et contribue à la légende de "Pour une poignée de dollars". 12,94 €
6,47 €
 
 
Afficher l'article
Collection chanson française : Bourvil  
  La "collection chanson française" regroupe les plus grands artistes qui ont marqué la chanson française. Au départ musicien et chanteur de music-hall et d'opérette, André Raimbourg, dit Bourvil, connaît le succès à la Libération avec la chanson Les Crayons et en se créant un rôle caricatural de paysan normand naïf et benêt, puis avec d'autres chansons sur deux décennies, comme À bicyclette, La tactique du gendarme, Salade de fruits et C'était bien (Au petit bal perdu). Il est également tête d'affiche de spectacles populaires, dont La Route fleurie, Pacifico, La Bonne Planque et Ouah ! Ouah !. En parallèle, il se tourne rapidement vers le cinéma, où il transpose son « comique-paysan », dans des comédies comme Pas si bête (1946), Le Trou normand (1952), Les Trois Mousquetaires (1953) ou encore Les Hussards (1955). Son personnage évolue peu à peu, puis sa carrière prend un tournant grâce à son rôle dramatique d'un chômeur faisant du marché noir sous l'Occupation dans La Traversée de Paris (1956), qui lui vaut le prix d'interprétation de la Mostra de Venise. Alternant les drames et les comédies, un grand nombre de ses films s'établissant comme les succès de l'époque ou devenant des classiques du cinéma français, tels que Les Misérables et Le Miroir à deux faces (1958), Le Bossu (1959), Le Capitan et Fortunat (1960), Un drôle de paroissien, Le Magot de Josefa et La Cuisine au beurre (1963), La Cité de l'indicible peur (1964), Le Corniaud (1965), Les Grandes Gueules (1965), La Grande Vadrouille (1966), La Grande Lessive (!) (1968), Le Cerveau et L'Arbre de Noël (1969), ou bien Le Cercle rouge (1970). 19,50 €
9,75 €
 
 
Afficher l'article
Collection chanson française : Jean Ferrat  
  La "collection chanson française" regroupe les plus grands artistes qui ont marqué la chanson française. Auteur de chansons à texte, Jean Ferrat alterne durant sa carrière chansons sentimentales, chansons poétiques et chansons engagées et a souvent maille à partir avec la censure. Reconnu pour son talent de mélodiste, il met en musique et popularise nombre de poèmes de Louis Aragon avec l'approbation de celui-ci. Apprécié d'un large public, cet ardent défenseur de la chanson française connaît un grand succès critique et populaire. Il est considéré, à l'instar de Léo Ferré, Georges Brassens et Jacques Brel, comme l'un des grands de la chanson française. 12,94 €
6,47 €
 
 
Afficher l'article
Danse party chez Perrette Pradier  
  Les surprises parties, soirées dansantes entre jeunes, sont très à la mode en 1962. Le label Philips l'a bien compris et à édité une série de 33 tours vinyles destinées à ces soirées intitulée Danse party chez...

Le concept est simple, une personnalité de l'époque propose ses titres dansant préférés sur un disque. On y retrouve toutes les danses prisées à cette époque, le twist, le rock, mais aussi le jazz, les rythmes latins et le tango.

Marina Vlady, Marie-José Nat, Mylène Demongeot mais aussi Sacha Distel ont participé à cette série unique et très populaire.

RDM Edition a sélectionné pour vous les deux meilleurs volumes réédités en CD.

Dans ce volume, "Danse party chez Perrette Pradier", le disque fait la part belle au Madison, nouvelle danse de l'époque avec Johnny Hallyday (madison twist et Hey baby) et Claude Bolling (The madison Time, Mad madison) sans oublier le tango avec Antonio et son orchestre et les rythmes latins de Los Colombianos.

Poussez les meubles, montez le son et place à la danse !

Dans ce coffret 2 CD retrouvez les deux versions stéréo et mono en version remasterisée !
12,94 €
6,47 €
 
 
Afficher l'article
Danse party chez Valérie Lagrange  
  Les surprises parties, soirées dansantes entre jeunes, sont très à la mode en 1962. Le label Philips l'a bien compris et à édité une série de 33 tours vinyles destinées à ces soirées intitulée Danse party chez...

Le concept est simple, une personnalité de l'époque propose ses titres dansant préférés sur un disque. On y retrouve toutes les danses prisées à cette époque, le twist, le rock, mais aussi le jazz, les rythmes latins et le tango.

Marina Vlady, Marie-José Nat, Mylène Demongeot mais aussi Sacha Distel ont participé à cette série unique et très populaire.

RDM Edition a sélectionné pour vous les deux meilleurs volumes réédités en CD.

Dans ce volume, "Danse party chez Valérie Lagrange", le disque offre une track-list très intéressante avec Claude Bolling reprenant avec brio le What'd I Say de Ray Charles mais aussi Johnny Hallyday ! Il chante le fameux Ya Ya Twist et joue de la guitare sur Rebel Rouser et Last Train avec The Golden Stars, le groupe qui l'accompagne à l'époque. A noter aussi de nombreux titres joués par Les Guitares du Diable dont la version instrumentale (dans le style des Shadows) de Retiens la nuit.

Poussez les meubles, montez le son et place à la danse !

Dans ce coffret 2 CD retrouvez les deux versions stéréo et mono en version remasterisée !
12,94 €
6,47 €
 
 
Afficher l'article
T'aimer follement (édition 60ème anniversaire)  
  Le 12 février 1960, un jeune chanteur inconnu, nommé Johnny Hallyday, rentre en studio pour la première fois. Quatre chansons sont enregistrées en quelques heures : "Laisse les filles", "J'étais fou", "Oh ! Oh ! Baby" et "T'aimer follement". Ce dernier titre lui a été imposée par Jacques Wolfsohn, directeur artistique de la firme Vogue, malgré les réticences de Johnny qui déclare n'avoir aucune chance contre Dalida qui a déjà interprétée cette chanson sur un 45 tours sorti ce même mois de février 1960. Ce premier disque de Johnny Hallyday sort le 14 mars 1960, sur la pochette le titre "T'aimer follement", choisit pour être le titre leader du super 45 tours, est mis en évidence en rouge, mais l'accueil des radios est très réservé, d'autant que cette interprétation en rock 'n' roll (genre musical qui a déjà conquis la jeunesse américaine, mais qui n'est pas encore parvenu à s'imposer sur le vieux continent et la France n'y fait pas exception), ne séduit pas ; mis à part deux animateurs de la radio Europe N°1, Daniel Filipacchi et Frank Ténot, qui avec leurs émission quotidienne "Salut les copains", vont dès sa parution largement le diffuser. Malgré cela, les ventes stagnent, jusqu'à ce qu'une émission de télévision, en date du 18 avril 1960, inverse la tendance, faisant passer les ventes de trente mille à cent mille exemplaires en quelques jours (le titre choisi alors pour l'occasion sera "Laisse les filles" et non pas "T'aimer follement"). La légende était en marche !
Pour célébrer le 60ème anniversaire du premier 45 tours de Johnny Hallyday, RDM Edition vous propose cette édition enrichie de bonus, où vous trouverez les versions stéréo et mono des 4 titres, 3 titres enregistrés en live à la Roche-Migennes le 16 avril 1960, ainsi que "Not Get Out" (version anglaise du titre "Laisse les filles") sorti à l'étranger le 3 juin 1960.
12,94 €
6,47 €
 
 

VIDEO

RDM-Edition vous propose une sélection de ses dernières nouveautés en DVD.

The best-selling new releases in DVDs.
 
 
Afficher l'article
4e sans ascenseur  
  Un truculent conflit de génération oppose un ancien légionnaire septuagénaire et une jeune et jolie styliste qui ne se connaissaient pas et qui se retrouvent contraints de vivre ensemble durant plusieurs jours dans un petit appartement situé au 4ème sans ascenseur. Elle, c'est Olivia, jolie jeune femme d'une vingtaine d'années. Très dynamique, pour ne pas dire survoltée. En permanence sous pression, scotchée à son portable ou à son ordinateur. Styliste de mode, créatrice de modèles, à la tête d'une entreprise naissante, elle est le symbole de la femme tout juste épanouie mais déjà aux dents longues, derrière laquelle se cache néanmoins un être d'une extrême sensibilité. Lui, c'est Edmond. Âgé d'une soixantaine d'années. Au moins ! Grognon, roublard, facétieux, l'homme a "roulé sa bosse" et en a tellement vu qu'il a eu le temps de se forger une opinion peu flatteuse sur ses semblables. Contestataire et marginal, il dissimule, lui aussi difficilement, de grandes qualités de coeur. Un festival de bons mots, des scènes burlesques et des situations attendrissantes concourent à faire de "4e sans ascenseur" une réjouissante comédie dans laquelle s'entremêlent avec bonheur rires et émotions. Du théâtre comme on l'aime. 14,99 €
7,49 €
 
 
Afficher l'article
Elle repart quand, ta mère ?  
  À peine Christophe a-t-il épousé Brigitte, il y a cinq ans de cela, juste avant d'emménager avec sa femme dans une agréable maison toute proche du lac d'Enghien, que la mère de Brigitte, Germaine, est venue vivre avec sa fille... et son gendre. Comme il se doit, au fil du temps, le gendre et la belle-mère se sont opposés au point que depuis quelques mois, Christophe n'a plus qu'une idée en tête : Voir sa belle-mère partir habiter ailleurs. À maintes reprises, il aura l'opportunité de se réjouir, certain d'avoir atteint son but. Mais, à chaque fois, un évènement imprévu remettra le départ de sa belle-mère en question. Ce qui, dans le fond, n'est pas pour lui déplaire car, il se l'avoue parfois, cette belle-mère encombrante, il aura du mal à s'en passer. On constatera d'ailleurs que belle-maman, de son côté, éprouve de l'affection pour son gendre. En un mot, on sent bien que les deux protagonistes auront, quoiqu'il en soit, du mal à se quitter. Et voilà qu'une réelle occasion se présente en la personne de Léon. Une occasion inespérée pour Christophe, mais aussi le début d'une "grande aventure" pour nos héros dont l'existence relativement paisible jusque là va changer brusquement. Surtout lorsqu' Amédée Oscar Baptiste Boula-Boula, le célèbre détective africain, va entrer dans leur vie. Évidemment, longtemps encore, on entendra Christophe demander à sa femme : "Elle repart quand, ta mère ?" Jusqu'au jour où... 14,99 €
7,49 €
 
 
Afficher l'article
Maurice Chevalier - Mistinguett  
  Sa couronne était un canotier, son sceptre le pied d'un micro. Roi du music-hall, Maurice Chevalier, dont le sourire faisait de l'ombre aux projecteurs et qui chantait avec le coeur, nous a quitté en 1972. Le roi est mort, alors vive le roi ! Mistinguett, qui avait quinze ans de plus que le créateur de "Prosper" et de "Valentine", s'aimèrent une dizaine d'années d'un amour tumultueux mais profond. Jusqu'à la fin de leurs jours, ils s'estimèrent avec tendresse. Maurice appelait Mistinguett "Mist". Mistinguett appelait Maurice "Cio", contraction de Mauricio. Lorsque au terme de sa triomphale soirée d'adieux au théâtre des Champs-Élysées, ce 21 octobre 1968, Maurice Chevalier, âgé de 80 ans, regagne sa loge, il a la surprise d'y trouver Mistinguett, tout juste quadragénaire bien que décédée en 1956. C'est là le point de départ de cette comédie, nourrie de souvenirs et de chansons de ces deux monstres sacrés à jamais entrés dans la légende. Un festival de bons mots et de chansons populaires. 14,99 €
7,49 €
 
 
Afficher l'article
Saint Jean-Baptiste de La Salle : Fondateur des Frères des Écoles Chrétiennes - Collection "La vie des Saints"  
  Nul ne l'ignore, Jean-Baptiste de la Salle est le fondateur des Frères des Écoles Chrétiennes. Son histoire est liée à celle de milliers d'enfants nés dans la pauvreté et condamnés à rester toute leur vie illettrés. En 1888, l'Église reconnaîtra ses mérites et le déclarera Bienheureux. Canonisé par le pape Léon XIII le 24 mai 1900, il sera proclamé « patron et protecteur de tous les éducateurs de l'enfance et de la jeunesse » par le pape Pie XII. On retiendra de cette belle évocation très documentée, à la fois captivante et divertissante, le portrait d'un saint prêtre, modèle de disponibilité, dont la porte fut toujours ouverte aux importuns et aux grands pécheurs, auxquels il prodiguait un amour tendre et paternel et pour lesquels il ne « ménageait point son temps » et dont la spiritualité rappelle celle de saint François de Sales. Jamais prêtre ne fut plus combattu, accusé, calomnié, dénigré, pour ne pas dire persécuté, que Jean-Baptiste de la Salle. C'est pourquoi, bien longtemps après avoir vu ce film, on continuera à entendre ce saint qui, décidément, n'est pas comme les autres, murmurer : - Si j'ai pu faire tout cela, rien que cela, c'est que vous m'en avez donné, Seigneur, l'idée, la force et les moyens ! 14,99 €
7,49 €
 
 
Afficher l'article
Trésors du cinéma russe (Les) - L'Ane de Magdana  
  Magdana est une pauvre paysanne : veuve, elle survient seule aux besoins de ses trois enfants, Safo, Mikho et Kato. Un jour, Mikho et Kato trouvent sur le bord du chemin un âne prêt à mourir. Ils le transportent chez eux et le soignent. Guéri, l'âne peut transporter le lait à la ville. Mais Magdana rencontre Mitua, le marchand de charbon. Il reconnaît l'âne qu'il avait abandonné et le réclame. Magdana refuse et l'affaire est portée devant le tribunal. Le marchand de charbon obtient gain de cause. Magdana rentre chez elle, frappée par le chagrin et l'injustice. L'âne de Magdana adapte une nouvelle d'un auteur géorgien dont l'action, située en 1896, condamne les exactions de la bureaucratie tzariste à l'encontre d'une pauvre paysanne accusée d'avoir volé le bourricot que son riche et cruel propriétaire a laissé pour mort au bord du chemin. 9,95 €
4,97 €
 
 

Archives des actuailtés RDM EDITION

Date Décroissante : + récentes