De culture musicale classique et ayant réalisé plus d'une quarantaine d'albums originaux couvrant une période d'activité de 46 ans, Léo Ferré dirige à plusieurs reprises des orchestres symphoniques, en public ou à l'occasion d'enregistrements discographiques. Il se revendiquait anarchiste et ce courant de pensée inspire grandement son oeuvre.

«Chansons de Léo Ferré» (titre original complet : Chansons de Léo Ferré interprétées par Léo Ferré) est le premier album studio de Léo Ferré. Il est publié chez Le Chant du Monde début 1954.

«Paname» est le premier album paru chez Barclay en 1960. Sans titre à l'origine, il est désormais identifié par le titre de la chanson qui ouvre le disque.

«Les chansons d'Aragon» (titre original complet : Les chansons d'Aragon chantées par Léo Ferré) est publié chez Barclay en 1961. Il s'agit du deuxième album de Ferré entièrement consacré à la mise en musique d'un poète après «Les Fleurs du mal» en 1957. Cet album-ci aura beaucoup plus de retentissement, sans doute parce que Ferré connaît au même moment un retentissant succès public et critique sur scène, et peut-être parce qu'Aragon est alors un poète vivant et actif, une figure d'intellectuel engagé controversée. Cette oeuvre discographique est aujourd'hui considérée comme un grand classique de la chanson française.

«La langue française» est le troisième album paru chez Barclay en 1962. Sans titre à l'origine, il est désormais identifié par celui de la chanson qui ouvre le disque. Cette compilation de deux CD permet de (re)-découvrir les débuts de cette immense artiste engagé qui marquera à jamais la chanson française.

Double CD disponible ICI