André Verchuren - L'amour jusqu'au bout des doigts

André Verchuren - L'amour jusqu'au bout des doigts

André Verchuren - L'amour jusqu'au bout des doigts

Raymond Verchuren, le père d'André, caressait un rêve. Celui de voir son fils lui succéder. Il a été exaucé au-delà de toute espérance. C'est qu'à peine né, à Neuilly-sous-Clermont dans l'Oise, le jeune André tâtera de l'accordéon. Il commence à jouer à l'âge de quatre ans et à six ans donne son premier bal. Sa mère, elle, est à la batterie. À douze ans, André reçoit la coupe du Championnat du monde d'accordéon des mains du Roi Léopold de Belgique. 1939 : Officiellement, André ne reprendra ses activités d'accordéoniste qu'en 1945 mais, entre-temps, il animera de nombreux bals clandestins. Le 18 juin 1940, il entend l'appel et décide d'entrer dans la résistance où il remplira brillamment les missions qui lui sont confiées. 1944 : dénoncé, arrêté et torturé par la Gestapo, André est déporté au camp de concentration de Dachau par le trop célèbre train de la mort dont on retirera à son arrivée en Allemagne un millier de cadavres. André Verchuren n'a rien oublié et son émouvant témoignage, véritable réquisitoire contre la folie des hommes, est de nature à toucher les téléspectateurs. 1945 : libéré et de retour en France, le plus grand accordéoniste français conquiert le Nord de la France et la popularité sur Radio-Luxembourg où il anime et créé de grands succès tels que « Les Fiancés d'Auvergne », « Le Petit Chapeau Tyrolien », « Ah ! Si j'étais resté célibataire », « Ce soir, on va faire la java », « Le chouchou de mon coeur » et bien d'autres chansons populaires. À l'aide de séquences tournées sur place qui nous permettent de suivre André Verchuren dans sa vie de tous les jours et au cours de ses déplacements professionnels ainsi que de l'apprécier « dans l'exercice de ses fonctions », en scène et en coulisses, de multiples témoignages cocasses et émouvants et de centaines de documents d'archives et de photos personnelles, André Verchuren évoque ses innombrables rencontres et ses nombreux amis et se raconte. Une heure de rêve. La belle histoire d'amour, l'amour de la vie et de son public, d'un de nos derniers marchands de bonheur.
Prix réduit !

14,99 €

-50%

7,49 €

Ajouter au panier

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 7 points de fidélité. Votre panier totalisera 7 points pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 1,40 €.

Informations complémentaires

  • Poids - 150g
  • Support - DVD
  • Genres - Biographie / Musique / DVD & BLU-RAY Musicaux
  • Public - Tout public
  • Réalisation - Armand Isnard
  • Distribution - André Verchuren
  • Durée - 00:52
  • Editeur - RDM Edition
  • Sortie vidéo - 20/03/2020
  • Type d'édition - Simple
  • Nombre de disques - 1
  • Zone - 2
  • Format vidéo - 4/3
  • Format audio - stéréo (2.0)
  • Langues - Français

Résumé

0

(0 Avis des clients)

Sélectionnez une ligne ci-dessous pour filtrer les avis.

  • 5
    (0)
  • 4
    (0)
  • 3
    (0)
  • 2
    (0)
  • 1
    (0)

Ecrire un Avis

Donnez votre avis

André Verchuren - L'amour jusqu'au bout des doigts

André Verchuren - L'amour jusqu'au bout des doigts

Raymond Verchuren, le père d'André, caressait un rêve. Celui de voir son fils lui succéder. Il a été exaucé au-delà de toute espérance. C'est qu'à peine né, à Neuilly-sous-Clermont dans l'Oise, le jeune André tâtera de l'accordéon. Il commence à jouer à l'âge de quatre ans et à six ans donne son premier bal. Sa mère, elle, est à la batterie. À douze ans, André reçoit la coupe du Championnat du monde d'accordéon des mains du Roi Léopold de Belgique. 1939 : Officiellement, André ne reprendra ses activités d'accordéoniste qu'en 1945 mais, entre-temps, il animera de nombreux bals clandestins. Le 18 juin 1940, il entend l'appel et décide d'entrer dans la résistance où il remplira brillamment les missions qui lui sont confiées. 1944 : dénoncé, arrêté et torturé par la Gestapo, André est déporté au camp de concentration de Dachau par le trop célèbre train de la mort dont on retirera à son arrivée en Allemagne un millier de cadavres. André Verchuren n'a rien oublié et son émouvant témoignage, véritable réquisitoire contre la folie des hommes, est de nature à toucher les téléspectateurs. 1945 : libéré et de retour en France, le plus grand accordéoniste français conquiert le Nord de la France et la popularité sur Radio-Luxembourg où il anime et créé de grands succès tels que « Les Fiancés d'Auvergne », « Le Petit Chapeau Tyrolien », « Ah ! Si j'étais resté célibataire », « Ce soir, on va faire la java », « Le chouchou de mon coeur » et bien d'autres chansons populaires. À l'aide de séquences tournées sur place qui nous permettent de suivre André Verchuren dans sa vie de tous les jours et au cours de ses déplacements professionnels ainsi que de l'apprécier « dans l'exercice de ses fonctions », en scène et en coulisses, de multiples témoignages cocasses et émouvants et de centaines de documents d'archives et de photos personnelles, André Verchuren évoque ses innombrables rencontres et ses nombreux amis et se raconte. Une heure de rêve. La belle histoire d'amour, l'amour de la vie et de son public, d'un de nos derniers marchands de bonheur.

Oui Non

30 autres produits dans la même catégorie :

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...