Goldfinger

Extraits sonores Goldfinger

Goldfinger

En 1964, sort “Goldfinger”, troisième volet des aventures de 007. La bande originale invitait Shirley Bassey pour le générique.
Le compositeur britannique était un perfectionniste, soucieux d'une grande fidélité entre musique et texte. Mais son vrai don était d'écrire des mélodies simples qui ont marqué plusieurs générations. Goldfinger en est un exemple éloquent.
Lorsque Bond se prélasse tranquillement dans un luxueux hôtel de Miami, John Barry laisse le jazz prendre le dessus. Et le suspense en musique, ça donne quoi ? Quand Bernard Herrmann – qui a écrit la musique de Psycho et celle d'un certain nombre de films d'Hitchcock – opte pour un martèlement orchestral, Barry, lui, le suggère systématiquement à l'aide de notes ou d’accords souvent joués par les violons, qui ont la possibilité, grâces à leurs cordes frottées, d'émettre un son continu…
Prix réduit !

10,39 €

-50%

5,20 €

Ajouter au panier

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 5 points de fidélité. Votre panier totalisera 5 points pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 1,00 €.

En savoir plus

Titres

1. Main Title - Goldfinger;
2. Into Miami;
3. Alpine Drive;
4. Auric's Factory;
5. Oddjob's Pressing Engagement;
6. Bond Back In Action Again;
7. Teasing The Korean;
8. Gassing The Gangsters;
9. Goldfinger (Instrumental Version);
10. Dawn Raid On Fort Knox;
11. The Arrival Of The Bomb And Count Down;
12. The Death Of Goldfinger;
13. End Titles

Informations complémentaires

Résumé

0

(0 Avis des clients)

Sélectionnez une ligne ci-dessous pour filtrer les avis.

  • 5
    (0)
  • 4
    (0)
  • 3
    (0)
  • 2
    (0)
  • 1
    (0)

Ecrire un Avis

Donnez votre avis

Goldfinger

Goldfinger

En 1964, sort “Goldfinger”, troisième volet des aventures de 007. La bande originale invitait Shirley Bassey pour le générique.
Le compositeur britannique était un perfectionniste, soucieux d'une grande fidélité entre musique et texte. Mais son vrai don était d'écrire des mélodies simples qui ont marqué plusieurs générations. Goldfinger en est un exemple éloquent.
Lorsque Bond se prélasse tranquillement dans un luxueux hôtel de Miami, John Barry laisse le jazz prendre le dessus. Et le suspense en musique, ça donne quoi ? Quand Bernard Herrmann – qui a écrit la musique de Psycho et celle d'un certain nombre de films d'Hitchcock – opte pour un martèlement orchestral, Barry, lui, le suggère systématiquement à l'aide de notes ou d’accords souvent joués par les violons, qui ont la possibilité, grâces à leurs cordes frottées, d'émettre un son continu…

Oui Non

Titres

30 autres produits dans la même catégorie :