Musiques de la Garde Républicaine - Musique militaire

Extraits sonores Musiques de la Garde Républicaine - Musique militaire

Musiques de la Garde Républicaine - Musique militaire

La Garde républicaine est une force de la gendarmerie nationale française assurant des missions d'honneur et de sécurité au profit des plus hautes autorités de la France. Intrinsèquement liée à Paris, elle n'abandonne qu'en 1978 le nom de "Garde républicaine de Paris", acquis en 1870. Les gardes portent toujours les armoiries de la ville sur leurs uniformes.
La Garde républicaine est l'héritière de tous les corps qui ont assuré, au cours de l'histoire, les honneurs et la protection des hautes autorités de l'État et de la Ville de Paris. Elle se rattache plus directement à la Garde municipale de Paris, créée le 12 vendémiaire an XI (4 octobre 1802) par Napoléon Bonaparte. Celle-ci s'est distinguée dans de grandes batailles, dont Dantzig et Friedland en 1807, Alcolea en 1808 et Burgos en 1812. En 1813, elle est dissoute à la suite de la tentative de coup d'État du général Malet et remplacée par la Gendarmerie impériale de Paris puis, sous la Restauration, par la Garde royale de Paris puis la Gendarmerie royale de Paris. En 1830, elle est recréée, puis de nouveau supprimée après la Révolution de 1848 au profit de l'éphémère Garde civique.
En juin 1848 est créée la Garde républicaine de Paris, qui comprend un régiment d'infanterie et un régiment de cavalerie. Elle reçoit ses insignes le 14 juillet 1880. Elle prend part à la Première Guerre mondiale et voit son drapeau et son étendard décorés de la croix de chevalier de la Légion d'honneur. Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle est rattachée à la préfecture de police et prend le nom de Garde de Paris. Une partie de ses effectifs se rallie au général de Gaulle et la Garde participe aux combats aux côtés des FFI lors de la libération de Paris.
En 1952, la Garde est rebaptisée Légion de la garde républicaine de Paris. Elle prend part à la guerre d'Indochine, ce qui lui vaut la Croix de guerre des TOE.
En 1978, la Garde prend sa dénomination actuelle de "Garde républicaine". Le président Giscard d'Estaing lui remet le 11 novembre 1979 ses nouveaux insignes. Michèle Alliot-Marie, ministre de la Défense, déclare en octobre 2002 : "la Garde républicaine a une popularité qui dépasse les frontières", elle contribue "au rayonnement des armées françaises et de la France."
Prix réduit !

12,94 €

-50%

6,47 €

Ajouter au panier

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 6 points de fidélité. Votre panier totalisera 6 points pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 1,20 €.

En savoir plus

Titres

1. Réveil en fanfare de la Garde;
2. Infanterie de la Garde;
3. Paris-Montréal;
4. Kopierre "Air du géant d'Aniche";
5. Les Grenadiers du Caucase;
6. Le Ruthenois;
7. Selestat;
8. Défilé de la Garde;
9. Colonel Dupuy;
10. Gloire à Paris;
11. Le Grand Farinet;
12. Défilé de Wettge;
13. Le Caïd;
14. Marche Européenne

Informations complémentaires

  • Poids - 150g
  • Support - CD AUDIO
  • Genres - Musique de genre
  • Pays - France
  • Durée - 00:43
  • Editeur - RDM Edition
  • Type d'édition - Simple
  • Nombre de disques - 1 CD audio
  • Zone - 2
  • Collectivité - Batterie-Fanfare de la Garde Républicaine
  • Label - RDM Edition
  • Extraits sonores - Oui
  • Date de parution - 05/05/2010

Résumé

0

(0 Avis des clients)

Sélectionnez une ligne ci-dessous pour filtrer les avis.

  • 5
    (0)
  • 4
    (0)
  • 3
    (0)
  • 2
    (0)
  • 1
    (0)

Ecrire un Avis

Donnez votre avis

Musiques de la Garde Républicaine - Musique militaire

Musiques de la Garde Républicaine - Musique militaire

La Garde républicaine est une force de la gendarmerie nationale française assurant des missions d'honneur et de sécurité au profit des plus hautes autorités de la France. Intrinsèquement liée à Paris, elle n'abandonne qu'en 1978 le nom de "Garde républicaine de Paris", acquis en 1870. Les gardes portent toujours les armoiries de la ville sur leurs uniformes.
La Garde républicaine est l'héritière de tous les corps qui ont assuré, au cours de l'histoire, les honneurs et la protection des hautes autorités de l'État et de la Ville de Paris. Elle se rattache plus directement à la Garde municipale de Paris, créée le 12 vendémiaire an XI (4 octobre 1802) par Napoléon Bonaparte. Celle-ci s'est distinguée dans de grandes batailles, dont Dantzig et Friedland en 1807, Alcolea en 1808 et Burgos en 1812. En 1813, elle est dissoute à la suite de la tentative de coup d'État du général Malet et remplacée par la Gendarmerie impériale de Paris puis, sous la Restauration, par la Garde royale de Paris puis la Gendarmerie royale de Paris. En 1830, elle est recréée, puis de nouveau supprimée après la Révolution de 1848 au profit de l'éphémère Garde civique.
En juin 1848 est créée la Garde républicaine de Paris, qui comprend un régiment d'infanterie et un régiment de cavalerie. Elle reçoit ses insignes le 14 juillet 1880. Elle prend part à la Première Guerre mondiale et voit son drapeau et son étendard décorés de la croix de chevalier de la Légion d'honneur. Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle est rattachée à la préfecture de police et prend le nom de Garde de Paris. Une partie de ses effectifs se rallie au général de Gaulle et la Garde participe aux combats aux côtés des FFI lors de la libération de Paris.
En 1952, la Garde est rebaptisée Légion de la garde républicaine de Paris. Elle prend part à la guerre d'Indochine, ce qui lui vaut la Croix de guerre des TOE.
En 1978, la Garde prend sa dénomination actuelle de "Garde républicaine". Le président Giscard d'Estaing lui remet le 11 novembre 1979 ses nouveaux insignes. Michèle Alliot-Marie, ministre de la Défense, déclare en octobre 2002 : "la Garde républicaine a une popularité qui dépasse les frontières", elle contribue "au rayonnement des armées françaises et de la France."

Oui Non

Titres

30 autres produits dans la même catégorie :