A world of rock'n'roll, the original version - Blue Suede Shoes

Sound samples A world of rock'n'roll, the original version - Blue Suede Shoes

A world of rock'n'roll, the original version - Blue Suede Shoes

La musique de Carl Perkins est née à une époque où la country était rangée, où le blues était noir et où le rock était jeune. Sa musique, c'était le vrai rockabilly, le rock'n'roll blanc original, une fusion unique d'influences rhythm 'n' blues et country. Carl Perkins était le premier Blanc du Sud à devenir une star du rock'n'roll aux Etats-Unis, présent dans les hit-parades américains avant même Elvis Presley, grâce à "Blue Suede Shoes". Un disque marqué par le rythme haché du rockabilly, la guitare novatrice, les paroles qui faisaient figure de pionnière dans le rock, un son caractéristique.

Carl Perkins est né le 9 avril 1932 dans une ferme modeste du nord-ouest du Tennessee. Il a grandi dans une plantation, dans une région où ceux de sa famille était les seuls paysans blancs. Plus tard, sa famille déménage à Jackson, et si Carl Perkins aime la chasse et la pêche, la musique est toujours bien présente en lui. Il a grandi dans une contrée où on écoutait du gospel à l'église le week-end, des negro spirituals et le blues avec les paysans noirs le jour et de la country à la radio la nuit. Bon guitariste, Carl Perkins enseigna la guitare à ses deux frères Jay et Clayton et ils devinrent le Perkins Brothers Band. En décembre 1954, le groupe parvint a décrocher une audition avec Sam Phillips, de Sun. Ils jouèrent "Movie Magg", une nouvelle chanson country dotée d'un rythme très rapide. Carl raconte qu'on lui dit alors : "Rentre chez toi et écrit une autre chanson", et, ajoute-t-il, "je lui ai donc joué "Turn Around", qui était dans le style Hank Williams, très populaire à l'époque". En janvier 1955, les deux chansons étaient enregistrées, et le disque sortait. Dans "Movie Magg", Carl Perkins avait déjà une manière de jouer qu'on retrouve dans ses succès rocks ultérieurs, mais dans "Turn Around", il adopta un rythme lent à la basse tandis que la mélodie principale était jouée par Bill Cantrell au violon. Ce modèle fut repris sur le deuxième disque de Carl Perkins, avec "Gone Gone Gone" de style boogie, et "Let The Jukebox Keep On Playing" dans la lignée de la musique traditionnelle américaine. Carl Perkins attribue en partie son sens du rythme aux paysans noirs qu'il a connus, ainsi qu'"à des types que j'ai entendus à la radio. J'aimais le blue-grass de Bill Monore, le blues coloré de John Lee Hooker ou Muddy Watters. A l'époque, j'aimais faire du Hooker avec le style Monroe, avec du blues, un rythme country et mes propres paroles." Il aimait aussi le guitariste country Arthur Smith et le bluesman de Memphis B.B. King, et se tenait comme King lorsqu'il jouait des morceaux évoquant le "Guitar Boogie" d'Arthur Smith. Les clients du club El Rancho de Jackson, Tennessee, assistaient à la naissance d'un nouveau style musical.

En décembre 1955, tout changea chez Sun. "On avait enregistré de la country parce que Sam Phillips ne voulaient pas avoir deux artistes qui chantent de la musique de Noirs comme Elvis, mais à ce moment-là, il nous a dit de foncer et de faire du rock." "Honey Don't" fut le premier titre sélectionné pour la face A du disque, avec un fort rythme boogie. Pour la face B, Carl demanda à Sam d'écouter, une chanson qu'il avait écrite quelques jours plus tôt sur l'insistance de son ami Johnny Cash. Elle parlait d'un garçon de Jackson qui dansait, et que Carl avait remarqué parce qu'il faisait attention à ce que personne ne marche sur ses chaussures neuves. Sam Phillips vit en "Blue Suede Shoes" un futur tube, avec des rythmes marqués, des solos, une chanson qui aurait aussi un impact auprès du public adolescent à la recherche de nouveaux codes. La chanson fut enregistrée en une seule prise, et un nouveau son était né. Le disque sortit le 1er janvier 1956 et fut aussitôt un hit. Carl Perkins, chanteur pur country, devint ainsi l'un des premiers poètes du rock'n'roll.
Reduced price!

6,50 €

-50%

3,25 €

Add to cart

By buying this product you can collect up to 3 loyalty points. Your cart will total 3 points that can be converted into a voucher of 0,60 €.

More info

Titres

1. Movie magg;
2. Turn around;
3. Let the jukebox keep on playing;
4. Gone gone gone;
5. Blues Suede shoes;
6. Honey don't!;
7. Boppin' the blues;
8. All mama's children;
9. I'm sorry I'm not sorry;
10. Dixie fried;
11. Matchbox;
12. Your true love;
13. Forever yours;
14. That's right;
15. Glad all over;
16. Lend me your comb

Data sheet

  • Weight - 120g
  • Support - CD AUDIO
  • Genres - Rock
  • Country - Etats-Unis
  • Time - 00:39
  • Editor - RDM Edition
  • Type of edition - Simple
  • Number of discs - 1 CD audio
  • Zone - 2
  • Interpreter - Perkins, Carl
  • Main Artist - Perkins, Carl
  • Label - RDM Edition
  • Extraits sonores - Oui
  • Date de parution - 23/06/2010

Summary

0

(0 Reviews)

Select a row below to filter reviews.

  • 5
    (0)
  • 4
    (0)
  • 3
    (0)
  • 2
    (0)
  • 1
    (0)

Write a review

Write your review

A world of rock'n'roll, the original version - Blue Suede Shoes

A world of rock'n'roll, the original version - Blue Suede Shoes

La musique de Carl Perkins est née à une époque où la country était rangée, où le blues était noir et où le rock était jeune. Sa musique, c'était le vrai rockabilly, le rock'n'roll blanc original, une fusion unique d'influences rhythm 'n' blues et country. Carl Perkins était le premier Blanc du Sud à devenir une star du rock'n'roll aux Etats-Unis, présent dans les hit-parades américains avant même Elvis Presley, grâce à "Blue Suede Shoes". Un disque marqué par le rythme haché du rockabilly, la guitare novatrice, les paroles qui faisaient figure de pionnière dans le rock, un son caractéristique.

Carl Perkins est né le 9 avril 1932 dans une ferme modeste du nord-ouest du Tennessee. Il a grandi dans une plantation, dans une région où ceux de sa famille était les seuls paysans blancs. Plus tard, sa famille déménage à Jackson, et si Carl Perkins aime la chasse et la pêche, la musique est toujours bien présente en lui. Il a grandi dans une contrée où on écoutait du gospel à l'église le week-end, des negro spirituals et le blues avec les paysans noirs le jour et de la country à la radio la nuit. Bon guitariste, Carl Perkins enseigna la guitare à ses deux frères Jay et Clayton et ils devinrent le Perkins Brothers Band. En décembre 1954, le groupe parvint a décrocher une audition avec Sam Phillips, de Sun. Ils jouèrent "Movie Magg", une nouvelle chanson country dotée d'un rythme très rapide. Carl raconte qu'on lui dit alors : "Rentre chez toi et écrit une autre chanson", et, ajoute-t-il, "je lui ai donc joué "Turn Around", qui était dans le style Hank Williams, très populaire à l'époque". En janvier 1955, les deux chansons étaient enregistrées, et le disque sortait. Dans "Movie Magg", Carl Perkins avait déjà une manière de jouer qu'on retrouve dans ses succès rocks ultérieurs, mais dans "Turn Around", il adopta un rythme lent à la basse tandis que la mélodie principale était jouée par Bill Cantrell au violon. Ce modèle fut repris sur le deuxième disque de Carl Perkins, avec "Gone Gone Gone" de style boogie, et "Let The Jukebox Keep On Playing" dans la lignée de la musique traditionnelle américaine. Carl Perkins attribue en partie son sens du rythme aux paysans noirs qu'il a connus, ainsi qu'"à des types que j'ai entendus à la radio. J'aimais le blue-grass de Bill Monore, le blues coloré de John Lee Hooker ou Muddy Watters. A l'époque, j'aimais faire du Hooker avec le style Monroe, avec du blues, un rythme country et mes propres paroles." Il aimait aussi le guitariste country Arthur Smith et le bluesman de Memphis B.B. King, et se tenait comme King lorsqu'il jouait des morceaux évoquant le "Guitar Boogie" d'Arthur Smith. Les clients du club El Rancho de Jackson, Tennessee, assistaient à la naissance d'un nouveau style musical.

En décembre 1955, tout changea chez Sun. "On avait enregistré de la country parce que Sam Phillips ne voulaient pas avoir deux artistes qui chantent de la musique de Noirs comme Elvis, mais à ce moment-là, il nous a dit de foncer et de faire du rock." "Honey Don't" fut le premier titre sélectionné pour la face A du disque, avec un fort rythme boogie. Pour la face B, Carl demanda à Sam d'écouter, une chanson qu'il avait écrite quelques jours plus tôt sur l'insistance de son ami Johnny Cash. Elle parlait d'un garçon de Jackson qui dansait, et que Carl avait remarqué parce qu'il faisait attention à ce que personne ne marche sur ses chaussures neuves. Sam Phillips vit en "Blue Suede Shoes" un futur tube, avec des rythmes marqués, des solos, une chanson qui aurait aussi un impact auprès du public adolescent à la recherche de nouveaux codes. La chanson fut enregistrée en une seule prise, et un nouveau son était né. Le disque sortit le 1er janvier 1956 et fut aussitôt un hit. Carl Perkins, chanteur pur country, devint ainsi l'un des premiers poètes du rock'n'roll.

Yes No

Music tracks

30 other products in the same category:

Customers who bought this product also bought: