A world of rock'n'roll, the original version - La Bamba

Extraits sonores A world of rock'n'roll, the original version - La Bamba

A world of rock'n'roll, the original version - La Bamba

En seulement huit mois, Ritchie Valens, 17 ans, est passé du petit groupe mexicain confidentiel de San Fernando en Californie, au statut d'artiste phare dans la tournée rock de 1959. Son premier album avait explosé les ventes, et son deuxième disque, "Donna / La Bamba" s'était tout aussi vite hissé en deuxième place dans les charts américains. Puis le destin a frappé. Ritchie Valens, Buddy Holly et Big Hopper, trouvèrent la mort en ce jour fatal du 3 février 1959, dans le crash de l'avion qui les emmenait en tournée. Ritchie Valens était la première vraie rock star d'origine mexicaine, ouvrant la voie à des gens comme Chan Romero ("Hippy Hippy Shake"), Eddie Quinteros, Rudy Martinez (? of the Mysterians), Trini Lopez, Sunny and the Sunglows, Sam the Sham, Freddie Fender, et Carlos Santana. Dans les années qui ont suivi, le monde artistique et musical a manifesté un intérêt certain pour Ritchie Valens. Lester Bangs écrivait dans le magazine "Rolling Stone" que "La Bamba" de Valens était l'un des premiers exemples de punk rock, et l'ancêtre de "Blitzkrieg Bop" des Ramones. Les Ramones ont aussi enregistré son "Come on, let's go", Led Zeppelin a emprunté "Ooh My Head" sous le nom de "Boogie With Stu" sur leur disque "Physical Graffiti", et les punks de Plugz ont enregistré une version de "La Bamba" très accélérée.

Richard Stephen Valenzuela, dit Ritchie Valens, était d'origine mexicaine et indienne. Il était né à Pacoima, dans la banlieue de Los Angeles, le 13 mai 1941. Ses parents, Joseph et Concepcion, s'étaient séparés alors qu'il était enfant, mais rien n'indique que l'enfance de Ritchie ait été triste ou difficile, bien qu'il ait grandi dans la quasi-pauvreté. Tous ceux qui le connaissaient, professionnels et proches, disaient à quel point il était chaleureux. Ritchie avait appris la guitare à cinq ans, avec une version jouet fabriquée avec une boîte à cigares. A l'école, en cours de menuiserie, il s'était fabriqué une guitare électrique, blanche et verte. Une guitare dont il jouera pour lancer sa carrière. Peu après son seizième anniversaire, il faisait partie des Silhouettes, et sa voix prédominait au milieu des neuf autres membres. Il était alors surnommé "Little Ritchie", car il chantait des chansons de Little Richard. Peu après son dix-septième anniversaire, le producteur Bob Keane le remarqua et Ritchie Valens signa un contrat avec le label Del Fi Records. Son premier disque, "Come on let's go", fut aussitôt un succès. "Donna" et "La Bamba" suivirent le même chemin, de même que "That's My Little Susie" et "Little Girl" après son décès. Au cours de sa carrière exceptionnellement courte, Ritchie Valens a enregistré deux albums, ainsi qu'un troisième, "Ritchie Valens in Concert at Pacoima Jr High", qui mêle ses prestations en live et des enregistrements de travail. Cet album réunit le meilleur de tous ces enregistrements. Texte d'après Bob Keane et Jim Dawson.
Prix réduit !

6,50 €

-50%

3,25 €

Ajouter au panier

En savoir plus

Titres

1. La bamba;
2. Blue birds over the mountain;
3. In a Turkish town;
4. Ooh my head;
5. Paddiwack song;
6. Stay beside me;
7. Malaguena;
8. Donna;
9. Framed;
10. Come on let's go;
11. Fast freight;
12. We belong together;
13. That's my little Suzie;
14. Hurry up;
15. Little girl

Informations complémentaires

  • Poids - 120g
  • Support - CD AUDIO
  • Genres - Rock
  • Pays - Etats-Unis
  • Durée - 00:32
  • Editeur - RDM Edition
  • Type d'édition - Simple
  • Nombre de disques - 1 CD audio
  • Zone - 2
  • Interprète - Valens, Ritchie
  • Artiste principal - Valens, Ritchie
  • Label - RDM Edition
  • Extraits sonores - Oui
  • Date de parution - 22/06/2010

Titres

30 autres produits dans la même catégorie :